Accueil > Environnement
#

Déterminer et répondre aux exigences réglementaires en maîtrisant les impacts de votre entreprise sur l’environnement.

Organiser votre activité en cohérence avec les notions actuelles de développement durable.

QSE Conseil vous propose des missions de conseil, de veille et d'audit adaptés à vos problématiques afin de vous aider à mieux traiter les enjeux et les risques en matière d’environnement et d’intégrer une performance plus responsable.

Quelle que soit l’échelle du projet, sa nature et son contexte, notre équipe déterminera, avec vous, les solutions les mieux adaptées à l’entreprise et répondant aux exigences réglementaires ou normatives, pour atteindre vos objectifs de qualité environnementale et/ou sociétale.

Prestations :

Encore un choix, bientôt une obligation !

Aujourd’hui, si les septiques sont mis de côté, les avis convergent vers le même constat : l’activité humaine impacte la planète et son fonctionnement comme jamais, en diminuant la biodiversité, en étant capable de modifier le climat et en consommant beaucoup de ressources non renouvelables.
Même si les choix politiques ou industriels sont en deçà de ce qui est attendu par une partie croissante de la population et des ONG (ex : « l’échec de Copenhague » nommé ainsi par la presse internationale pour évoquer les issues du sommet du Copenhague), états, partis politiques et grands groupes industriels évoquent, intègrent ou promeuvent tous ces mots de développement durable ou bien d’environnement.
Il est aussi de notoriété publique que certaines de ces communications ne sont que des jeux de dupes.

En France, le Grenelle de l’environnement, la SNDD (Stratégie nationale, du développement durable), la légifération croissante de l’environnement, les condamnations pénales et civiles pour des négligences ou pollutions sont autant d’actes attestant d’une prise en compte de cette nécessité de protéger la planète.
Cette « conscience environnementale », née à la fin des trente glorieuses en Europe, est sensiblement agie de façon de plus en plus concrète.

Plus spécifiquement, il devient nécessaire pour les entreprises et les collectivités de connaître le contexte réglementaire et les atteintes à l’environnement que leur activité engendre.
Il est important :de s’acquitter de ses obligations déclaratives (ICPE) et organisationnelles vis à vis du code de l’environnementde réfléchir aux méthodes et aux moyens à déployer pour mieux maîtriser ces impacts, tout en restant sur des coûts économiquement viables.

De même, la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE) prend une ampleur nouvelle depuis 5 ans. Source d’un management éthique, autant en interne qu’avec toutes les parties prenantes de l’entreprise, elle permet, en s’associant avec le management environnemental de couvrir tous les préceptes du développement durable, symbolisés par les 3P : Profit, Personnes, Planète.Développement durable qui commence à définir une partie des exigences des clients et des consommateurs, de certains investisseurs et du reste de la société.

Certaines entreprises régionales clientes ont commencé, sans forcément penser certification ISO 14001, à mettre en œuvre des actions visant à diminuer la production de déchets ou favoriser leur recyclage, à utiliser des produits de substitution moins polluants ou/et moins nocifs pour l’homme et la nature, … .

Ces efforts et ces engagements constituent des aspects commerciaux différenciateurs importants pour les donneurs d’ordre publics (exemple : guide de l’achat public durable) et privés, eux mêmes soumis à de nouvelles réglementations. De plus, l’attention et la surveillance accrues des institutions publiques de contrôle, celles des associations poussent désormais l’entreprise à une plus grande vigilance en particulier lors de nouveaux investissements.
Certaines activités potentiellement polluantes voire dangereuses (les Installations Classées pour la Protection de l'Environnement, ICPE) ont une réglementation spécifique avec des exigences légales différentes dont tout irrespect constitue une infraction. Toute infraction à chacune de ces réglementations conduit à une sanction administrative ou pénale.

C’est pourquoi concilier démarche environnementale avec efficacité économique, croissance et pérennité de l’entreprise, devient aujourd’hui de plus en plus pertinent mais reste complexe.

L’entreprise doit se préparer à réviser ses postulats actuels, anticiper les coûts de leurs pollutions, rejets et consommations excessives de ressources. L’ère industrielle, telle que vécue, voit son crépuscule, les réalités de la terre nous amènent à l’ère de l’énergie et de la gestion des ressources.